Vous êtes ici

Résultats de l’enquête 2017 sur les sortants à 6 mois du POn FSE

Analyse Indicateurs

L’enquête 2017 restitue les résultats de la situation sur le marché du travail des participants entrés dans des opérations du POn (Programme Opérationnel national) FSE, six mois après leur sortie et au moment de l’enquête. Retrouvez les points clés à retenir et les principaux enseignements.

Le Programme opérationnel national du Fonds social européen (POn FSE) pour la période 2014-2020 est géré par la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) en tant  qu’autorité de gestion.

L’enquête 2017 s’inscrit dans le cadre réglementaire communautaire qui fixe des indicateurs communs à tous les Etats membres de l’Union européenne et spécifiques à chaque programme permettant un suivi des réalisations et résultats atteints grâce au FSE. Les indicateurs à long terme, c’est-à-dire la situation du participant 6 mois après sa sortie de l’opération, doivent être renseignés 2 fois au cours de la programmation 2014-2020. La réalisation d’enquêtes permet de répondre à cette obligation.

Le POn IEJ qui cible spécifiquement les NEET (Not in Education, Employment or Training) fait également l’objet d’une enquête annuelle (prochainement, résultats de la 3e enquête disponibles en ligne).

L’enquête 2017 du POn FSE livre les résultats de la situation sur le marché du travail des participants sortis des opérations entre le 1er janvier 2014 et le 31 mars 2017 (952 600 participants sortis).

Repères

  • 1,7 million de participants au POn FSE au 27 avril 2018
  •  Les opérations dont les participants ont bénéficié relèvent principalement de 5 priorités d’investissement (PI) du POn FSE, comme suit :

3 priorités d'investissement sont centrées sur l'emploi :

- accès à l’emploi des inactifs et chômeurs

- développement de l’entrepreneuriat

- adaptation au changement des travailleurs

1 priorité d’investissement est axée sur l’inclusion active

1 priorité d’investissement traite de la prévention du décrochage scolaire

  • Quatre principaux dispositifs sont mobilisés sur les priorités d’investissement du POn FSE :

- l’accompagnement intensif jeune (AIJ)

- le contrat de sécurisation professionnelle (CSP)

- l’accompagnement global de Pôle emploi

- l’accompagnement spécifique des missions locales

40 % du total des répondants chômeurs ou inactifs à l’entrée à l’enquête relèvent de ces 4 dispositifs.

Les points clés et les principaux enseignements

Six mois plus tard, on enregistre des résultats nets très positifs sur le marché du travail tant pour les chômeurs et les inactifs que pour ceux déjà en emploi :

  • 80 % des participants sont chômeurs ou inactifs avant leur entrée dans les opérations financées par le FSE : 46 % d'entre eux sont en emploi 6 mois après leur sortie de l’opération (soit un gain de 20 points par rapport à la sortie immédiate).
  • 20 % des participants sont  en emploi à leur entrée dans les opérations financées par le FSE : 30 % des participants en emploi à l’entrée dans l’opération ont vu leur situation sur le marché du travail s'améliorer sur la même période. 

Retrouvez l'infographie "Quel devenir pour les participants aux opérations soutenues par le FSE ? Résultats de l'enquête 2017 sur les sortants à 6 mois du POn FSE".

Un taux d’activité à 6 mois en hausse pour l’ensemble des publics accompagnés :

  • 42 % des participants en situation défavorisée sont en activité 6 mois après la sortie.
  • Pour les participants entrés dans des opérations spécifiques d’accompagnement et de retour à l’emploi, le taux d’activité et de 58 %.
  • Un tiers  des participants accompagnés dans un projet de création d’entreprise ont repris ou créé une entreprise 6 mois après.
  • Le taux d’emploi des plus de 54 ans est plus faible, de 22 %.

Les décrocheurs scolaires accompagnés, en poursuite ou reprise de formation 6 mois après

71 % des jeunes à la sortie immédiate de l’opération sont en reprise d’étude ou formation et encore près de la moitié 6 mois après.

Les caractéristiques de l’emploi 6 mois après la sortie de l’opération :

2/3

Près de deux tiers des participants qui ont bénéficié en particulier d’un accompagnement à la création ou à la reprise d’entreprise occupent un emploi durable (CDD de plus de 6 mois ou CDI).

1/2

Un participant sur deux parmi les plus éloignés de l’emploi occupe un emploi partiel et relève du secteur public, contrairement aux autres publics accompagnés qui s’insèrent majoritairement dans le privé.

1/5

Un participant sur cinq a été confronté à une mobilité géographique.

Le point de vue côté participant : un accompagnement bénéfique tant en termes d’autonomie que d’insertion professionnelle

  • un participant sur deux affirme que l’opération auquel il a participé lui a permis de mieux définir son projet professionnel ou/et l’a aidé à gagner en autonomie ou/et lui a fait reprendre confiance en ses capacités professionnelles.
  • un participant sur trois considère que l’opération dont il a bénéficié a joué un rôle dans la suite de son parcours professionnel.
  • en revanche, plus d’un participant sur deux déclare ignorer que l’action dont ils ont bénéficié a été soutenue par l’Europe.

Téléchargement :

Etude intégrale : « Suivi et analyse des résultats »
Synthèse « Situation sur le marché du travail des participants entrés dans des opérations soutenues par le FSE, six mois après leur sortie »

 

FSE - Candidater et gérer
Découvrez le portail des fonds européens