Vous êtes ici

Gosses de France : portraits d’enfants en situation de pauvreté

24.10.2019 Vu sur le web

"Gosses de France" est un film qui retrace le parcours de quatre enfants, à travers la France. Quatre histoires qui renvoient à celles des trois millions de mineurs français vivant sous le seuil de pauvreté (INSEE, 2015). L’occasion de faire un tour d’horizon des moyens d’agir en France pour lutter contre la pauvreté et d’appréhender l’ambition que porte la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté.

En 2018, le président de la République lançait la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. Cette stratégie a deux grands objectifs : la prévention de la pauvreté dès le plus jeune âge et le retour à l’emploi des parents. C’est-à-dire accompagner l’éducation et la formation d’une part, et accompagner l’émancipation sociale par l’emploi d’autre part. L’inclusion dans l’emploi constitue en effet le premier gage de sortie de la pauvreté, alors que près de deux tiers des bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) sont sans activité depuis deux ans ou plus. Elle rend plus que jamais indispensable une mobilisation individuelle et collective visant à redonner à chacun une perspective d’emploi.

Cette stratégie pauvreté impacte, dans leur quotidien, plusieurs centaines de milliers d’enfant via la mise en place de différents dispositifs : accès à des petits-déjeuners dans les écoles, instauration d’un bonus mixité sociale dans les crèches, l’obligation de formation jusqu’à 18 ans ou encore le renforcement de l’apprentissage des enfants les plus pauvres.

Dans le champ de l’inclusion dans l’emploi, le renforcement de l’accès renforcé aux solutions d’accompagnement vers l’emploi et la formation vise à permettre aux demandeurs d’emploi les plus éloignés du marché du travail de reprendre progressivement leur place dans le monde du travail :

La lutte contre la pauvreté, problématique au cœur de l'action du FSE, est l’une des priorités de la Stratégie Europe 2020.

Plus de 60 % des opérations cofinancées par le FSE (Etat) portent sur des actions luttant contre l’exclusion professionnelle et sociale. Avec l’IEJ, un fond spécifique à la lutte contre l’exclusion des jeunes a été créé depuis 2014 : plus de 50 000 NEET (jeunes de moins de 30 ans sans emploi et ne suivant ni études ni formation) ont déjà été accompagnés.

Pour renforcer son action, l’Union européenne a proclamé un socle européen des droits sociaux en novembre 2017 qui incite tous les Etats membres à améliorer leur politique sociale, avec un socle partagés dans toute l’Europe. Il édicte vingt principes, parmi lesquels se trouve un salaire minimum dans chaque État adapté aux conditions économiques nationales, la lutte contre les travailleurs pauvres ou encore le droit à une protection sociale adéquate et le droit à un logement pour les sans-abris.

Pour aller plus loin :  Dossier « UN AN APRÈS : LES AVANCÉES, LES PERSPECTIVES. STRATÉGIE NATIONALE DE PRÉVENTION ET DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ »

FSE - Candidater et gérer
Découvrez le portail des fonds européens