Vous êtes ici

La Ressourcerie Bell’Occas : un projet social, économique et environnemental

31.10.2018 Rencontres FSE

Située dans les Ardennes, la Ressourcerie Bell’Occas est une association à but non lucratif qui collecte, valorise, commercialise des objets et sensibilise à la prévention des déchets. Structure d’insertion par l’activité économique, elle participe à l’accompagnement social et à la formation professionnelle des salariés qu’elle emploie. Elle bénéficie du soutien du FSE au titre du chantier d’insertion qu’elle porte. Christophe Felzine en est le Directeur opérationnel. Nous l’avons rencontré.

Christophe n’était pas destiné à l’économie sociale et solidaire. Issu d’un parcours universitaire en droit et en école de commerce, il occupe d’abord des postes divers et variés avant de devenir formateur référent puis directeur d’un centre de formation entre 1999 et 2012. Pour aller plus loin Le poids de l'économie sociale et solidaire en Europe L’économie sociale et solidaire (ESS) : un pari pour l’avenir de l’Union européenne

Il prend la direction de La Ressourcerie en 2015 dans un contexte organisationnel et financier assez dégradé : « L’organisation n’était pas optimale. On était perdu dans une masse de projets avec une organisation interne très complexe. On s’est donc vraiment recentré sur les métiers qu’on savait faire en propre. » 

Résultat : l’activité double en deux ans. « On a sauvé la boutique. » déclare Christophe, qui met en avant le saut qualitatif permis par la professionnalisation des salariés. Désormais, chaque salarié se voit positionné sur des activités correspondant à un métier : agent magasinier, vendeur spécialisé du textile, employé commercial de magasin… « On se définit un peu comme une entreprise sociale apprenante », souligne Christophe.

Ce rapprochement avec le modèle de l’entreprise traditionnelle se retrouve aussi à travers la volonté d’objectiver les impacts socio-économiques sur le territoire : « Nous agissons certes en faveur des personnes mais aussi pour l’environnement et la collectivité. De ce point de vue, si la relation avec les acteurs publics locaux est essentielle, nous ne souhaitons pas nous laisser enfermer dans une logique de politiques publiques « en silos » consistant à nous coller la seule étiquette de chantier d’insertion. »

Un positionnement pas toujours facile à accepter pour les opérateurs de l’emploi qui n’ont pas la même vision du rôle d’une structure d’insertion. Christophe persiste et signe : « Si nos modes de travail sont ceux de l’entreprise classique, nos objectifs ne sont pas les mêmes. Notre vocation est double : accompagner des publics en difficulté et contribuer au développement économique du territoire à travers l’élaboration de solutions à forte utilité sociale ».

Une culture entrepreneuriale à laquelle Christophe est déjà rodé. Présent sur tous les fronts, il n’a ni agenda ni planning et invente ses journées au quotidien. Il peut ainsi passer du pilotage budgétaire à la gestion des relations extérieures (financières, commerciales) en passant par la veille au respect de la conformité des méthodes de travail.

Quant au cœur de l’activité, Christophe l’assure en recourant à la délégation : « Pour les permanents et les salariés en insertion, arriver dans une structure où ils repèrent des fonctions et des délégations, c’est cadrant et c’est efficace car cela permet de fonctionner comme dans une entreprise classique où le patron ne va pas s’impliquer dans tout et aller voir ses salariés tous les quatre matin matins pour vérifier si tout se passe bien. ». Pour aller plus loin Village des Initiatives FSE - Entreprises apprenantes On en a parlé au Village FSE (3/4) : les entreprises libérées, responsables ou solidaires

Christophe doit néanmoins faire face à des difficultés persistantes, comme l’image négative des salariés en insertion auprès des entreprises classiques ou l’incertitude du maintien des financements du FSE. Les chantiers restent toutefois nombreux : extension du périmètre des déchets éligibles au réemploi, coopération transfrontalière avec d’autres ressourceries dans le cadre du programme Interreg France-Wallonie-Flandre, mise en œuvre d’une convention de coopération avec Pôle Emploi, démarche prospective d’écologie industrielle avec le Conseil régional et l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (ADEME)…

 

Pour en savoir plus...

FSE - Candidater et gérer
Découvrez le portail des fonds européens