Vous êtes ici

Le FSE encourage l’innovation sociale depuis plus de 60 ans

07.10.2019 Actualités

Le traité de 1957 invite les Etats membres à collaborer dans le domaine social notamment en créant le fonds social européen (FSE). Opérationnel dès 1960, son but est de soutenir « la formation et la reconversion professionnelle des travailleurs ». Depuis lors, le FSE fait confiance et soutient les porteurs de projets qui innovent chaque jour pour renforcer les compétences et les capacités des personnes.

 

Le FSE finance, depuis son origine, des solutions à des défis concrets

L'innovation sociale est une réponse à un besoin social non ou mal satisfait (définition de l’Avise), que ce soit à un niveau locale ou national. La France est aujourd’hui confrontée à plusieurs défis, impactant directement la vie des citoyens : montée du chômage, crise du logement, exclusion sociale…

Depuis novembre 1997, la stratégie européenne pour l'emploi (SEE), tout en maintenant la politique de l'emploi en tant que compétence nationale, amène les Etats membres à définir chaque année des objectifs communs pour l'emploi au niveau communautaire. La stratégie Europe 2020 encourage une croissance intelligente, durable et inclusive et vise à créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité dans toute l'Union européenne.

En France, les cinq ordonnances réformant le code du travail ont été signées le 22 septembre 2017 et la Loi du 1er août 2018, pour la Liberté de choisir son avenir professionnel s’inscrivent dans ce cadre.

Enfin, la déclaration du président Juncker sur la proclamation du socle européen des droits sociaux du 17 novembre 2017 donne aux citoyens des droits nouveaux et plus efficaces. Celui-ci comprend 3 grands volets : égalité des chances et accès au marché du travail, conditions de travail équitables et protection sociale et inclusion sociale.

Dans ce cadre, le FSE, et demain le FSE +, est un levier pour développer et maintenir l’emploi et la formation comme des outils permettant de surmonter les obstacles pour devenir autonome sur le marché du travail et fixe comme un enjeu de soutenir les dispositifs innovants.

Pour de nouveaux types d’accompagnement et de nouvelles pédagogies

Parfois, (re)trouver un emploi ne suffit pas. C’est pourquoi les projets cofinancés FSE combinent une approche transversale : prises en compte des questions de mobilité et de territoires, soutien psychologique, aide au logement ou encore accompagnement santé.

Les actions sont également repensées et adapter aux publics, selon leurs spécificités et leurs besoins. Les projets replacent le bénéficiaire au centre de sa trajectoire professionnelle et sociale, comme acteur et dans une relation d’intermédiation entre une structure qui accompagne et les employeurs.

L’innovation passe également le partenariat avec le décloisonnement et l’implication de tous les acteurs.

Un appui pour expérimenter

Le FSE accompagnons les porteurs à travers toutes les phases de leur projet : de sa conception à l’essaimage. La durée du cofinancement FSE permet de prendre le temps : de développer, changer d’échelle, parfois se tromper, et essaimer des solutions prouvées.

Trois principes pour une société inclusive, qui avance

Comment concevoir une société innovante où sévit les inégalités ?  Parce l’innovation doit rimer avec inclusion, pour la période 2014-2020 du FSE, 3 principes ont été établis comme prioritaires:

-le développement durable ;

- l’égalité femmes-hommes ;

- l’égalité des chances et la non-discrimination.

En plus de stimuler l’émergence de projets spécifiques à ces enjeux, le FSE impose à chaque initiative mis en œuvre de respecter ces priorités. Ainsi, les porteurs de projets doivent les intégrer dans la conduite de leur initiative et justifier leur impact.

FSE - Candidater et gérer
Découvrez le portail des fonds européens