Vous êtes ici

Milo TV, Trophée FSE de Bronze

18.12.2017 Actualités

Milo TV est le nom du projet de web TV porté par l’Association Régionale des Missions Locales de Corse qui regroupent 4 missions locales. Initié en 2015, il permet à un groupe de 7 jeunes de réaliser un film de A à Z, en l’espace d’une semaine. Depuis sa création, près de 200 jeunes ont ainsi participé à la Milo TV.

L’écran tremplin

Mickaël se lève. Il tremble. Mickaël est très timide. À un point, pathologique, qui l’empêche de vivre. Et a fortiori, de travailler. Mais Mickaël est debout. À ce bilan annuel de la web TV corse nommée Milo TV, il prend la parole et explique comment, grâce à ce projet, il a repris, d’une part confiance en lui, et d’autre part, une formation. C’est l’histoire d’une métamorphose pour ce jeune qui a suivi trois sessions au sein de la Milo TV. Pour Béatrice Maurel, Directrice de l’Association Régionale des Missions Locales de Corse, Mickaël incarne ce qu’ont vécu depuis 2015, plus de 200 jeunes : « Quel que soit le profil (Neet, diplômé d’une école de journalisme, sans emploi, en cours de formation,…), la participation à la Milo TV apporte toujours quelque chose. Chacun y trouve son compte, d’un point de vue personnel et professionnel. »

C’est le sens même de ce projet né de l’analyse de plusieurs études sociologiques qui déboulonnent les idées reçues. La première : les jeunes en panne sur leur chemin de vie ne sont pas réceptifs aux messages et actions traditionnels de remise à l’emploi ; « Ils rejettent systématiquement le « Il faut faire ça. » explique Mélanie Simonetti, responsable du projet de la web TV. La seconde : si les 16-25 ans utilisent quotidiennement l’outil numérique dans leur vie personnelle, ils ne le maîtrisent pas nécessairement dans le cadre d’une application professionnelle et ont besoin d’y être formés. Face à ces données, l’Association Régionale des Missions Locales de Corse distingue plusieurs enjeux : prendre en compte la parole des jeunes, booster leur confiance en eux, les accompagner vers l’insertion professionnelle en leur offrant l’opportunité de faire par eux-mêmes. Elle décide pour cela de prendre une voie : redonner un pouvoir d’expression et d’action aux jeunes. Et elle fait naître le projet de web TV. L’outil qui semble alors le plus pertinent et utile comme le détaille Mélanie Simonetti : « La web TV est un outil d’expression puisque les jeunes sont libres de choisir et traiter leurs sujets. C’est un outil d’insertion qui leur permet de travailler en groupe et de rencontrer du monde. Un outil de formation et d’acquisition de compétences dans le domaine du numérique. Enfin, un outil de réalisation sociale et personnelle qui leur apprend à se dépasser et redynamise leur parcours. » Une stratégie du biais qui invite les jeunes à sortir, s’ouvrir, travailler ensemble, se confronter au monde, aux autres, et à produire un résultat professionnel sur un temps court. Pour Béatrice Maurel, la web TV apporte une réponse à un contexte et un public. Plus que l’outil en tant que tel, elle valorise la démarche et insiste sur son sens : « L’outil est important, non pas pour ce qu’il est mais pour ce qu’il permet. Aujourd’hui, la web TV est pertinente et répond à un besoin des jeunes. Si demain, elle n’est plus le média opportun, nous nous adapterons. L’utilité pour les jeunes est notre seul moteur. »

 

En une semaine, un groupe de 7 jeunes maximum, dans une des quatre missions locales de Corse, réalise de A à Z, avec l’aide de deux encadrants professionnels, un reportage sur un thème qu’ils ont eux-mêmes choisi. Définition du sujet, élaboration du scénario, prise de contacts, tournage, montage, promotion et communication. Ils sont libres de leur angle et leur ton ; « Nous, nous sommes là pour fixer le cadre dans lequel leur créativité peut s’exprimer. » explique Mélanie Simonetti. Si l’expérience crée le déclic chez certains participants, elle permet à d’autres de reprendre contact avec le réel et de se présenter face à des maîtres de stage ou employeurs potentiels dans une autre démarche que celle du demandeur. Un effet domino positif que valorise Béatrice Maurel : « Lorsque l’on me demande quels sont nos chiffres de retour à une formation ou un emploi durable, je réponds 100 %. Car la réalité est là : l’expérience de la Milo TV remet les jeunes en mouvement. Ils produisent un film en une semaine et se sentent ensuite plus autonomes pour chercher un logement, une formation, un stage ou un emploi. » En parallèle de la web TV, le Comité Citoyen des Jeunes est un espace de libre parole et échange qui permet de faire remonter des sujets soumis ensuite aux participants de la web TV. Dans les deux cas, le jeune est placé au centre et rendu actif. C’est pour Béatrice Maurel et Mélanie Simonetti le sésame d’un accès à l’autonomie et la confiance en soi. Sous le logo, cinq mots en corse « U sguardu di a ghjuventu » pour « Le regard de la jeunesse » réaffirment le sens du projet. Offrir une fenêtre d’expression au regard des jeunes et l’opportunité pour tout un chacun de changer de regard sur eux. 

FSE - Candidater et gérer
Découvrez le portail des fonds européens