Vous êtes ici

Pays de la Loire : un parcours professionnel dédié aux jeunes travailleurs handicapés

19.11.2021 Actualités

Cofinancé à 50% par le Fonds social européen (FSE), le Parcours Professionnel Jeune Travailleur Handicapé (PPJTH) aide les participants à mieux accepter leur handicap et à définir leur orientation professionnelle. Ce dispositif est porté par le Groupement Interprofessionnel Régional de Promotion de l’Emploi et du Handicap (GIRPEH).

Rencontre avec Catherine Bouyer, Directrice du GIRPEH et Valérie Fourgassié, Chargée de projet.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce parcours ?

Valérie Fourgassié : Le PPJTH a été créé il y a cinq ans pour cibler les jeunes de moins de 30 ans, majoritairement atteints de handicaps liés à des troubles psychiques et cognitifs. Ils permettent à une soixantaine de ces jeunes en recherche d’emploi, reconnus travailleurs handicapés ou en passe de l’être, de bénéficier d’une prestation d’accompagnement renforcée, individuelle et gratuite, adaptée à la spécificité de leur situation et complémentaire à l’offre de service existante sur le territoire. Nous les recevons individuellement dans nos antennes de Nantes et Saint-Nazaire, tous les 15 jours durant 6 mois, afin de les aider à définir ou redéfinir un projet professionnel. Nous proposons aussi des ateliers bimensuels pour travailler leur CV, les démarches de recherche d’emploi, et les entretiens d’embauche au cours desquels ils seront amenés à s’exprimer sur leur situation.

Catherine Bouyer : Ces jeunes sont dans une étape de découverte du marché de l’emploi et de diagnostic parfois tardif de leur handicap. Nous essayons de comprendre leurs difficultés, avec l’aide ponctuelle de spécialistes du corps médical, puis de mettre en place des parcours individualisés avec notre réseau de partenaires (chantiers d’insertion, entreprises adaptées…). Les choix d’orientation sont toujours à l’initiative du jeune ; notre rôle est de créer des ouvertures pour l’aider à concrétiser son projet.

À quoi contribue le financement du FSE ?

Catherine Bouyer : En 2016-2017, le PPJTH a été cofinancé par le FSE à hauteur de 50% et par la taxe d’apprentissage des entreprises pour les 50% restants. Le financement européen est indispensable car il contribue à la rémunération des conseillers et aux charges indirectes liées aux locaux, investissements et frais fixes. Nous avons une relation très suivie avec le FSE, incluant un travail administratif rigoureux pour tracer nos activités. Les échanges sont donc réguliers et nos interlocuteurs toujours à l’écoute.

Valérie Fourgassié : Le financement et la mise en œuvre du Parcours contribue à la remobilisation des jeunes accompagnés, avec qui nous imaginons de nouvelles solutions. Une jeune femme venant du secteur du BTP, dont le handicap limitait la précision de certains gestes, s’est par exemple redirigée vers la décoration d’intérieur. Un autre participant atteint de troubles cognitifs, formé à la préparation automobile, va intégrer un chantier d’insertion. Une étudiante que nous avons suivie a même été reçue en école de photographie malgré sa déficience visuelle !

Le GIRPEH prévoit-il de nouveaux chantiers l’année prochaine ?

Catherine Bouyer : Dans le cadre de la prochaine programmation FSE+, nous souhaitons développer le dispositif « Action région : pour les lycéens en situation de handicap », complémentaire au PPJTH. Co-financé par le Conseil Régional des Pays de la Loire, il soutiendra ces lycéens dans la construction de leur projet d’orientation et leur recherche de stage. Les cinq départements du Pays de la Loire sont concernés par le dispositif.

Un dernier mot au sujet de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées ?

Catherine Bouyer : Comme tous les ans, Cap Emploi 44 organise des actions à destination des personnes handicapées et des employeurs durant la SEEPH. Le 18 novembre prochain, un job dating sera par exemple ouvert à tous les demandeurs d’emploi et aux jeunes accompagnés par le GIRPEH. Autre temps fort de cette journée : les Trophées de l’Insertion, qui mettent en lumière les expériences réussies de recrutement et d’intégration dans toute la région.

70

salariés au GIRPEH Pays de la Loire

70

jeunes engagés dans le PPJTH

6

mois de suivis pour chaque participant

Le Groupement Interprofessionnel Régional de Promotion de l’Emploi et du Handicap dans les Pays de la Loire est une association accompagnant les personnes en situation de handicap vers et dans l’emploi.

Le GIRPEH Pays de la Loire a été créé en 1984 et compte aujourd’hui 70 salariés qui portent les actions du Cap Emploi 44 - organisme public de placement, en charge de la préparation, de l'accompagnement, du suivi durable et du maintien dans l'emploi des personnes handicapées. Le groupement gère également un dispositif d’emploi accompagné pour les personnes porteuses de handicap en partenariat avec l’ADAPEI 44, des activités évènementielles dans le cadre du dispositif d’inclusion « Les entreprises s’engagent » et le le Parcours Professionnel Jeune Travailleur Handicapé cofinancé par le FSE.

FSE - Candidater et gérer
Découvrez le portail des fonds européens