Vous êtes ici

Rapport 2020 sur le mal-logement en France

10.02.2021 Actualités

En France, 4 millions de personnes souffrent du mal-logement ou d’absence de logement. La Fondation Abbé Pierre présente son 25ème rapport sur le mal-logement en France et donne une estimation du nombre de personnes mal-logées en 2020. Une augmentation des personnes qui vivent seules, une crise sanitaire et économique qui n’a rien arrangé… Découvrez l’essentiel du nouveau rapport de la Fondation Abbé Pierre et l’engagement du FSE.

Le 25ème rapport sur l’état du mal-logement en France est sorti. Il fait état de la situation en France en 2020 et permet d’alerter sur la « multiplication des atteintes au droit au logement et à l’hébergement d’urgence ». Au total, ce sont 4 millions de personnes qui souffrent de mal-logement ou d’absence de logement personnel. Jeunes diplômés, personnes âgées ou migrants… Aucune population n’est épargnée par la problématique.

Une hausse des personnes vivant seules

.

Le rapport fait état d’une augmentation de personnes vivant seules : plus d’un tiers des ménages français sont composés d’une seule personne. Même si le phénomène n’est pas nouveau il serait en grande partie à l’origine « de la pénurie de logements dont souffre notre pays dans les zones tendues » selon le rapport.

« Cette solitude croissante, qu’elle soit momentanée ou habituelle, choisie ou subie, expose particulièrement les personnes les plus vulnérables au mal-logement. » ; en effet, les personnes résidant seules disposent de revenus plus faibles ou peuvent même souffrir d’isolement, ce qui rend le recours aux aides plus compliqué.

Le mal-logement, un enjeu pour la France et l’Europe

.

Au total, plus de 12 millions de personnes seraient fragilisées par rapport au logement, et même 15 millions seraient touchées par la crise du logement en France. Par exemple, 143 000 personnes sont sans domicile d’après l’INSEE, 643 000 en hébergement contraint chez des tiers et près de 3 millions de personnes vivent dans des conditions de logement très difficiles selon le rapport 2020.

Le rapport apporte également son lot de solutions et de dispositifs mis en place pour lutter contre le mal-logement, par exemple dans le Calvados ou dans la Communauté urbaine de Dunkerque. Retrouvez tous les détails dans le rapport complet ou sa synthèse.

Téléchargez l’intégralité du rapport 2020 sur le mal-logement en France

Parmi ces personnes mal-logées identifiées par ce rapport, un certain nombre d’entre elles sont accompagnées par des dispositifs soutenus par le FSE. En effet, l’Europe a fait de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale une de ses priorités en mobilisant par le FSE, la mise en œuvre d’actions visant à l’inclusion sociale et professionnelle par la médiation remédiation à l’emploi (insertion par l’activité économique, aides à la mobilité, accompagnement à la garde d’enfant …).

Pour en savoir plus sur l'engagement du FSE :

L’axe 3 du Programme opérationnel national du Fonds social européen a pour objectif de favoriser l’insertion et de lutter contre la pauvreté : la promotion de l’inclusion sociale à travers la construction de parcours visant l’insertion professionnelle.

FSE - Candidater et gérer
Découvrez le portail des fonds européens