FSE - Fonds Social Européen en France
Accueil du site > Qu’est-ce que le FSE ? > En savoir plus sur les programmes du FSE 2014-2020 > Le programme opérationnel national FSE Emploi et Inclusion

Le programme opérationnel national FSE Emploi et Inclusion

Une nouvelle architecture

imprimer envoyer à un ami

Une nouvelle architecture de gestion du FSE

Pour la programmation 2014 – 2020, la France a fait le choix d’une nouvelle architecture de gestion du FSE. Dans le cadre de la nouvelle étape de la décentralisation, les Conseils régionaux ont été désignés autorités de gestion à hauteur de 35 % de l’enveloppe nationale FSE au titre, en particulier, de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’orientation. L’Etat est autorité de gestion pour l’emploi et l’inclusion, à hauteur de 65 % de l’enveloppe nationale.
Le programme opérationnel national du fonds social européen pour l’emploi et l’inclusion en métropole a vocation à couvrir prioritairement les actions menées au titre des objectifs thématiques 8 « Promouvoir un emploi durable et de qualité et soutenir la mobilité de la main-d’œuvre » et 9 « Promouvoir l’inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination ».

Les PO régionaux pluri-fonds FEDER -FSE ont, quant à eux, vocation, au titre du FSE, à couvrir prioritairement les actions menées au titre de l’objectif thématique 10 « Investir dans l’éducation, la formation et dans la formation professionnelle pour acquérir des compétences et pour l’apprentissage tout au long de la vie ».
Cette nouvelle architecture implique la définition de lignes de partage entre le PON FSE et les PO FEDER-FSE afin d’éviter les double financements, et de permettre la lisibilité des actions conduites en France, tant pour les citoyens que pour les institutions européennes.

Six défis à relever pour le programme opérationnel national du fonds social européen pour l’emploi et l’inclusion en Métropole

Six défis principaux sont identifiés eu égard au diagnostic national et aux recommandations faites à la France dans le cadre du Semestre européen :
1) Contribuer à la personnalisation accrue de l’offre de services en direction des demandeurs d’emploi, particulièrement pour les publics qui en ont le plus besoin via, notamment, des modalités d’intervention spécifiques et des approches innovantes
2) Améliorer l’accompagnement des jeunes, en particulier, ceux qui sont le plus exposés au risque de chômage, pour faciliter leur accès à l’emploi
3) Développer l’emploi et les compétences pour faire face aux mutations et contribuer à la sécurisation des trajectoires professionnelles
4) Promouvoir le vieillissement actif via le maintien et le retour à l’emploi des seniors
5) Renforcer l’inclusion active pour lutter contre la précarité et la pauvreté
6) Développer les projets d’innovation sociale créateurs d’emplois et de cohésion sociale

Voir aussi

Base documentaire

FAQ

Espace réservé

Plan du site | Contact | Mentions légales