Vous êtes ici

PON Emploi et inclusion : mon projet est-il prioritaire ?

Afin qu’un projet soit éligible sur le PON FSE Emploi et inclusion, il doit se rattacher à un de ses 3 axes.

Axe 1 : accompagner vers l’emploi les demandeurs d’emploi et les inactifs, soutenir les mobilités professionnelles et développer l’entrepreneuriat

 

L’ambition de cet axe 1 est double :

  • Faciliter le retour à l’emploi des demandeurs d’emploi et des inactifs, notamment les plus fragilisés. Cela passe en priorité par un accompagnement plus personnalisé, une aide à la mobilité, l’incitation à l’entrepreneuriat ou au travail indépendant, ou encore par une amélioration des méthodes employées par les structures accompagnantes.
  • Réduire le décrochage scolaire et améliorer l’orientation des jeunes.

Les actions soutenues à ce titre viseront principalement les demandeurs d’emploi et les inactifs, notamment les jeunes et les seniors, les moins qualifiés, les femmes en congé parental ou sortant de congé parental, les personnes confrontées à la récurrence du chômage, les personnes en activité réduite subie, les publics habitant les quartiers prioritaires de la politique de la ville à la recherche d’un emploi…

  • Objectif : l’accès à l’emploi
  • 4 priorités : faciliter l’accès à l’emploi pour les personnes les plus éloignées du marché de l’emploi, moderniser et améliorer l’accompagnement, promouvoir et inciter à la création et à la reprise d’activités, lutter contre le décrochage scolaire.
  • Types d’actions soutenues : les actions d’accompagnement elles-mêmes (expérimentations…) et l’ingénierie (professionnalisation, amélioration des compétences des structures accompagnatrices)
  • Principaux publics cibles :
    • demandeurs d’emploi et inactifs notamment jeunes et seniors, moins qualifiés, femmes en congés parental, personnes confrontées à la récurrence du chômage, personne en activité réduite subie, public habitant les quartiers prioritaires de la politique de la ville à la recherche d’un emploi
    • jeunes en risque de décrochage prioritairement dans les zones présentant des risques sociaux de décrochage
    • salariés et bénévoles des structures spécialisées dans le champ de la création/reprise d’activités et de la consolidation des activités
    • conseillers du service public de l’emploi entendu au sens large
  • Enveloppe financière : 453,7 M€, soit 16 % du FSE (PON 2014-2020)

Axe 2 : anticiper les mutations économiques et sécuriser les parcours professionnels

 

L’ambition de cet axe 2 est de :

  • faciliter l’anticipation des mutations économiques et la mise en place de démarches de revitalisation dans les territoires les plus touchés par le chômage
  • former les salariés, notamment les plus fragiles, afin d’accroître leurs compétences et de sécuriser leurs parcours professionnels
  • assurer des conditions de travail égalitaires et promouvoir un emploi de qualité pour tous
  • favoriser le maintien dans l’emploi des seniors

Les actions soutenues à ce titre viseront principalement les employeurs salariés et non salariés, notamment les moins qualifiés, ceux en situation d’emploi instable, les femmes et les seniors, les personnes licenciées, ainsi que le personnel d’encadrement, les représentants du personnel et les partenaires sociaux.

  • Objectif : amélioration de l’employabilité et des compétences des salariés pour faire face aux mutations économiques
  • 2 priorités : amélioration de l’employabilité et des compétences des salariés pour faire face aux mutations économiques
  • Types d’actions soutenues : les actions permettant d’anticiper les mutations économiques, notamment via le renforcement et l’élargissement des compétences des salariés (ex. formation tout au long de la vie) ; les actions en faveur de l’égalité professionnelle ; les démarches de revitalisation des territoires touchés par le chômage ; les actions améliorant les conditions de travail des seniors
  • Principaux publics cibles :
    • les employeurs salariés et non-salariés, le personnel d’encadrement, les représentants du personnel, les partenaires sociaux
    • les salariés de bas niveau de qualification, les salariés de plus de 54 ans, les femmes, les travailleurs handicapés, les salariés en situation d’emploi instable, les salariés licenciés économiquement adhérant au contrat de sécurisation professionnelle…
  • Enveloppe financière : 707,3 M€, soit 24 % du FSE (PON 2014-2020)

Axe 3 : lutter contre la pauvreté et promouvoir l’inclusion

Cet axe vise à favoriser l’insertion professionnelle des personnes confrontées au risque de pauvreté et d’exclusion. Plus spécifiquement, l’intervention du FSE permettra de :

  • Mettre en œuvre des parcours de retour à l’emploi, intégrant, des étapes destinées à lever les freins à l’emploi. Certaines étapes pourront se situer dans le champ de l’insertion économique.
  • Soutenir les démarches d’accompagnement global et renforcé pour les publics les plus vulnérables, notamment celles délivrées par les opérateurs du placement. La qualité des parcours et de l’offre de mise en activité doit impliquer l’ensemble des acteurs, et tout particulièrement les employeurs publics et privés.
  • Rendre plus lisible l’offre d’insertion, en clarifiant les responsabilités des acteurs territoriaux et les modalités de leur coordination, prioritairement dans le cadre du Pacte territorial d’insertion.
  • Soutenir la consolidation des structures d’utilité sociale et le développement de projets d’innovation sociale visant à favoriser l’accès et le retour à l’emploi.

Sur le champ de l’insertion et de l’emploi, des priorités ont été sélectionnées dans le Programme Opérationnel national du FSE. Les actions en faveur de l’emploi des demandeurs d’emploi, des inactifs et des salariés sont soutenues dans le cadre des axes 1 et 2, tandis que l’axe 3 cible spécifiquement les personnes les plus éloignées de l’emploi, c’est-à-dire notamment les bénéficiaires des minimas sociaux mais aussi d’autres personnes en situation d’exclusion. Cela inclut également les actions en faveur des structures (administrations, entreprises, associations…), dans le cadre de projets notamment de l’Économie sociale et solidaire (ESS) dont la finalité est de permettre une insertion durable des bénéficiaires aujourd’hui très éloignés de l’emploi.

A l’intérieur de chaque axe, des objectifs spécifiques

Concernant l’axe 1, sont recherchés l’accompagnement vers l’emploi des demandeurs d’emplois avec un ciblage sur les catégories les plus touchées par le chômage telles que les jeunes ou les seniors notamment et l’amélioration du fonctionnement du service public de placement des demandeurs d’emplois plus personnalisé et plus innovant. Le soutien à la création et au développement des entreprises ainsi que la prévention du décrochage scolaire sont également encouragés.

L’axe 2 quant à lui retient des cibles tournées vers l’amélioration de l’employabilité des salariés, vers la mobilisation et le développement de l’égalité salariale homme/femme mais également des mesures en faveur du vieillissement actif.

L’axe 3, dont la moitié des crédits (soit 1,635 Md€) est consacré à l’inclusion active et à la lutte contre la pauvreté, vise notamment à lever les différents freins à l'emploi.

Abonnez-vous à la newsletter du FSE
Le ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
Découvrez le portail des fonds européens