Vous êtes ici

En 2017, le Fonds Social Européen fête ses 60 ans !

07.02.2017 Actualités

Le 25 mars 1957 naissait la Communauté économique européenne. Avec la signature du traité de Rome, les Etats européens s’engageaient dans une démarche d’intégration inédite dans leur histoire économique, sociale et politique.

Entré en vigueur le 1er Janvier 1958, le Traité de Rome a jeté les bases de l'actuelle Union européenne. Entité essentiellement économique à ses débuts, l'Union a peu à peu évolué pour promouvoir les droits sociaux de ses citoyens et accordé davantage d’importance à la promotion de la démocratie, des droits humains et de la société civile, ainsi qu’à la lutte contre la discrimination.

 

Le Fonds Social Européen s’invite aux célébrations.

Crée dès l’origine par le Traité de Rome, le FSE a vu son rôle s’élargir et se renforcer au fil des décennies. En 1957, le Traité de Rome établit la Communauté économique européenne (CEE), et dans son sillage le FSE, afin d’améliorer les perspectives de travail au sein de la Communauté en promouvant l’emploi et en renforçant la mobilité géographique et professionnelle des travailleurs.

À ses débuts, le FSE sert à « compenser » les pertes d’emploi. Il aide les travailleurs des secteurs en restructuration en leur fournissant des allocations de reconversion. Dans les années 60, il fournit ainsi une aide à la réinstallation aux personnes sans emploi ayant quitté leur région pour chercher du travail ailleurs dans la communauté. Dès les années 70, son rôle s’étoffe. Résorber le chômage des jeunes, qui s’est considérablement accru, devient une priorité. Les femmes jouant un rôle de plus en plus important sur le plan professionnel, le Fonds commence également à les soutenir davantage, qu’elles aient perdu leur travail, qu’elles arrivent sur le marché de l’emploi ou qu’elles reprennent une activité.

Les années 80 marquent un tournant alors que la plupart des Etats membres passent d’une économie fondée sur l’industrie à celle des services. Le Fonds Social Européen accompagne cette transition et, surtout, prend une ampleur pluriannuelle dès la fin de la décennie en s’adossant au nouveau rythme du budget communautaire. Avec la réforme, le FSE concentre ses efforts là où les besoins sont les plus grands, qu’il s’agisse de régions ou de groupes de la population.

Les deux décennies suivantes renforcent la dimension pluriannuelle des fonds européens. Face aux mutations économiques qui s’accélèrent, le FSE se concentre sur les personnes actives pour les aider à conserver leur emploi et à progresser dans leur carrière. La formation, la création d’emplois, l’orientation professionnelle et le conseil sont au cœur du FSE.

Toutefois, le FSE continue de former les jeunes, les chômeurs et les personnes exclues du marché du travail. L’Europe commençant à être confrontée au problème du vieillissement de la population, le FSE consacre également davantage de fonds à la formation des seniors.

Parallèlement, une stratégie sur plusieurs années se met en place, d’abord avec la stratégie de Lisbonne, puis la stratégie européenne pour l’emploi et enfin la stratégie 2020. D’un outil financier destiné à sa création à aider les travailleurs des secteurs en restructuration en leur fournissant des allocations de reconversion, le Fonds Social Européen est devenu, en 60 ans d’existence, un instrument au service d’une stratégie globale dotée d’objectifs de résultats.

 

2017 est l’occasion de célébrer le 60ème anniversaire du Traité de Rome et du Fonds Social Européen. Le site du FSE France s’associe aux célébrations et vous proposera tout au long de l’année des portraits de celles et ceux qui ont fait l’histoire du Fonds Social Européen en France. 1er rendez-vous le 25 mars prochain ! 

 

 

Pour en savoir plus

 

 

FSE - Candidater et gérer
Découvrez le portail des fonds européens