Vous êtes ici

Entreprendre au Féminin Bretagne - rencontre avec Juliette Mucchielli

04.06.2018 Rencontres FSE

En Bretagne, seuls 27 % des créateurs d’entreprise sont des femmes. Né dans le département du Finistère, « Entreprendre au Féminin » propose un accompagnement à la création d’entreprise pour les femmes souhaitant lancer leur activité. Le FSE soutient cette association pour conduire cette mission. Juliette Mucchielli est la coordinatrice régionale de l’association, désormais présente dans les départements bretons du Finistère, de Côtes-d’Armor, d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan.

Sensible aux thématiques liées au genre et à l’égalité femmes-hommes, Juliette Mucchielli rejoint Entreprendre au Féminin un peu par hasard. Après des études à Paris, elle déménage en Bretagne pour suivre son conjoint. « Je me suis retrouvée dans la situation de nombreuses femmes, avec peu de propositions de poste sur ce bassin d’emploi. J’ai donc décidé de créer ma propre activité », raconte-t-elle. C’est dans ce contexte qu’elle découvre Entreprendre au Féminin. « Un poste à mi-temps s’est libéré et j’ai d’abord rejoint l’association en tant que chargée de l’accueil des femmes et des formations », se rappelle Juliette Mucchielli. En mars 2016, elle devient la nouvelle coordinatrice régionale d’Entreprendre au Féminin.

Naissance du projet

L’histoire d’Entreprendre au Féminin commence dans le Finistère au début des années 2000… Le Conseil départemental s’interroge alors sur les freins à la création d’entreprise par les femmes et lance une étude sur le genre et l’entrepreneuriat. En 2003, le Finistère inscrit son action en faveur de l’emploi des femmes dans le cadre du programme européen EQUAL. D’une durée de trois ans, le programme s’arrête en 2006 mais l’histoire ne s’arrête pas là. « Dix femmes chefs d’entreprise qui avaient bénéficié de ce programme reprennent le flambeau », précise Juliette Mucchielli. En 2012, la Région Bretagne souhaite essaimer la démarche sur l’ensemble du territoire.

Les actions entreprises : formations et événements de sensibilisation 

Entreprendre au Féminin propose une formation à l’émergence de projet pour les femmes souhaitant lancer leur entreprise. Répartie sur 10 semaines, la formation dure dix jours et accueille 20 femmes par promotion, soit plus de 160 femmes par an sur les quatre départements. « Nous organisons aussi plus de 150 événements chaque année pour faire vivre notre réseau économique de femmes chefs d’entreprise ». Entreprendre au Féminin mène également des actions de sensibilisation auprès des plus jeunes et des entreprises, l’objectif étant de travailler sur les stéréotypes liés au genre.

Nous accueillons des femmes aux profils très variés, explique Juliette Mucchielli : des femmes souhaitant compléter leur activité salariée à temps partiel par une activité entrepreneuriale, des femmes ayant été licenciées, des dirigeantes d’entreprises déjà installées qui souhaitent se mettre en réseau, des jeunes diplômées… La mixité est à la fois sociale et générationnelle, se félicite la coordinatrice. La formation est ouverte à toutes et gratuite, ajoute-t-elle.

Des résultats à la hauteur de l’ambition du projet

Côté résultats, l’initiative est un succès. Près de 50 % des femmes accompagnées par l’association créent leur entreprise et le taux de survie à trois ans est de 83 %. « Certaines font le choix de ne pas créer leur entreprise mais ce n’est jamais un échec », explique Juliette Mucchielli. Tout le travail d’accompagnement réalisé et surtout le réseau qu’elles développent lors de la formation facilite leur réinsertion professionnelle.

Même si 96 % des créatrices d’entreprise travaillent seules et elles ne créent donc pas d’emplois directs, elles produisent énormément de richesse sur le territoire, notamment en faisant appel à des prestataires locaux.

“ Notre action est double : agir sur « l’empowerment » des femmes mais aussi faire prendre conscience à l’ensemble des acteurs qu’elles sont aujourd’hui encore confrontées à plusieurs freins sociaux-professionnels.” Juliette MucchielliCoordinatrice régionale

« La phase de création est souvent abordée sous un angle très technique, or c’est aussi une phase de développement personnel pour les femmes », explique la coordinatrice. Prendre le temps d’accompagner les femmes pendant cette période charnière est une des clés de réussite du dispositif. « Le travail en réseau est également très important, apprendre à bien s’entourer, taper à la bonne porte »… ajoute-t-elle.

Juliette Mucchielli évoque plusieurs projets et parcours de femmes accompagnées par l’association : une start-up de vente d’équipements nautiques éco-conçus lancée par une ancienne championne du monde de nage avec palmes, une librairie indépendante itinérante proposant un accompagnement à la parentalité, une micro-brasserie à Gomené et une boulangerie bio à Brest… La liste est encore longue et devrait se poursuivre.

Inspirer, encourager et soutenir la création d’entreprises par des femmes, telle est la mission d’Entreprendre au Féminin Bretagne. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’association.

 

 

FSE - Candidater et gérer
Découvrez le portail des fonds européens