Vous êtes ici

Le Fonds social européen soutient l’Eusko, une monnaie locale économique et solidaire

12.01.2022 Actualités

Financée pour son projet à 50% par le Fonds social européen (FSE), pour sa campagne de mobilisation 2021, l’association Euskal Moneta a développé une monnaie locale, l’Eusko. Complémentaire à l’Euro, elle renforce l’économie sociale et solidaire, permet de consommer local et d’agir en faveur du développement durable.

Rencontre avec Dante Edme-Sanjurjo, Directeur général de l’association.

Comment la monnaie locale, l’Eusko, peut-elle servir l’économie sociale et solidaire (ESS) ?

Dante Edme-Sanjurjo : L’Eusko a été lancé en 2013 et compte 5200 utilisateurs. C’est la plus importante monnaie locale d’Europe, sans but lucratif. Complémentaire à l’Euro, qui est très efficace pour les échanges économiques entre territoires, l’Eusko circule uniquement au Pays Basque selon un principe de convertibilité et de parité : 1 Eusko vaut 1 Euro. Pour chaque Eusko en circulation il existe un Euro récupérable, déposé en réserve sur un fonds de garantie dans une banque de l'ESS.

On peut par exemple utiliser ses euros convertis en eusko pour consommer dans les commerces de proximité, acheter en circuit court auprès de producteurs de l’agriculture paysanne, mais pas pour faire ses courses dans la grande distribution. 63 % des utilisateurs particuliers de l’Eusko déclarent ainsi consommer de manière plus locale depuis leur adoption de la monnaie, ce qui contribue à relocaliser l’économie et favorise la transition écologique. Ils peuvent aussi financer une association locale à travers un système de reversement solidaire, le 3% Eusko, payer les services publics des collectivités adhérentes... Nous comptons aujourd’hui parmi nos adhérents des professionnels, dont une majorité de commerçants et de paysans, des particuliers, des associations et des communes. En tissant du lien entre ces acteurs locaux, qu’ils soient issus de la sphère publique, privée, associative ou citoyenne, l’Eusko aide aussi à soutenir l’emploi.

Quel rôle jouent les financements du FSE dans le développement de l’Eusko et de votre association ?

Dante Edme-Sanjurjo : Les subventions du FSE ont financé en 2021 50% de notre campagne de mobilisation « L’Eusko, je m’y mets ! », visant à renforcer notre dynamique territoriale en mobilisant de nouveaux adhérents, aussi bien des particuliers, des associations et des entreprises que des Mairies. Il s’agissait d’encourager l’adhésion de tous ceux qui voient positivement cette monnaie sans encore passer le cap de l’adoption. La crise sanitaire freine malheureusement notre déploiement sur le terrain, mais nous avons pu grâce à ce financement actionner de nouveaux leviers. 

Le FSE finance également une partie de nos actions de formation, car nous capitalisons sur notre expérience pour la partager avec d’autres créateurs de monnaies locales. Nous avons pour cela cofondé un organisme dédié proposant des formations gratuites et payantes : l’Institut des monnaies locales. Des délégations de nombreux territoires, y compris ceux d’Outre-Mer, nous rendent visite ou assistent à des webinaires pour étudier l’Eusko, s’en inspirer et connaître les méthodes et outils nécessaires à la création d’un outil similaire.

Quel bilan tirez-vous de ce partenariat européen ?

Dante Edme-Sanjurjo : Le financement du FSE a été décisif pour étoffer notre équipe et soutenir notre effort de mobilisation des futurs adhérents. Ce soutien représente en outre une étape essentielle vers l’auto-financement de l’Eusko, qui passe principalement par le développement des cotisations pour couvrir la masse salariale de l’association et ses frais d’exploitation, et pourra je l’espère être atteint grâce aux cotisations d’un nombre grandissant d’adhérents et à nos formations rémunérées.

Quels sont les prochains chantiers pour Euskal Moneta ?

Dante Edme-Sanjurjo : L’association publiera prochainement un rapport d‘utilité sociale, évaluant notre action en termes d’impacts économique, social et environnemental. Nous allons également poursuivre, à travers l’Institut des monnaies locales, le travail de formation auprès des créateurs de monnaies afin d’étendre le concept dans un maximum de territoires. Nous sommes tous animés par un même objectif : réduire l’impact environnemental et penser local, pour un avenir plus écologique et solidaire.

1ère

monnaie locale d’Europe

3 M

d’eusko en circulation au printemps 2021

1 200

utilisateurs professionnels et 4 000 particuliers

En savoir plus

L’association Euskal Moneta compte 13 salariés. Après avoir lancé l’Eusko en janvier 2013, elle se consacre à la gestion et au développement de la monnaie locale du Pays Basque français. Le projet de l’Eusko vise à créer et diffuser un modèle de monnaie locale économiquement viable, complémentaire à l’Euro et exemplaire dans la mobilisation de ses utilisateurs : particuliers, commerçants, agriculteurs, associations, entreprises et collectivités locales.

FSE - Candidater et gérer
Découvrez le portail des fonds européens