Vous êtes ici

Premier bilan des Cités éducatives

08.09.2021 Rencontres FSE

Portées par le ministère de la Cohésion des territoires et le ministère de l’Éducation nationale depuis septembre 2019, les Cités éducatives contribuent à la réussite des enfants et des jeunes de quartiers prioritaires.

Accompagnement à la scolarité, soutien à la parentalité, accès à la culture, aux sports, aux droits et à la santé : tels sont les enjeux de ce programme qui vise une prise en charge des jeunes, de leur naissance à leur insertion dans la vie professionnelle. Dédié aux habitants des territoires de la politique de la Ville, ce dispositif engage des acteurs divers (collectivités locales, État, associations, etc.). Il concerne 80 cités éducatives à travers la France et cible les grands quartiers d’habitat social de plus de 5.000 habitants, présentant des dysfonctionnements urbains importants et des enjeux de mixité scolaire. L’État a annoncé une enveloppe de presque 100 millions d’euros pour la période 2019-2022. Toutefois, l’enveloppe moyenne s’élève pour l’instant à un million d’euros par cité éducative pour trois ans.

Cette expérimentation va permettre de modéliser les méthodes et actions à répliquer et de déterminer les critères d’une cité éducative à succès, souligne le rapport annuel 2020. Depuis l’an dernier, 80% des cités éducatives ont indiqué un retard dans le déploiement des actions depuis leur lancement. En cause : la pandémie de Covid-19, mais aussi le versement tardif des subventions et l’insuffisance de ressources humaines mobilisées. Le rapport souligne aussi que la plupart des actions concernent les enfants de 3 à 16 ans, tandis que les 16-25 ans ne sont que rarement les publics-cibles.

Un nouvel appel à manifestation d'intérêt vient d’être lancé pour atteindre les 200 territoires engagés dès le premier trimestre 2022. La date limite pour le dépôt des dossiers est le 30 septembre 2021.

FSE - Candidater et gérer
Découvrez le portail des fonds européens